FAQ FR

Calculs et vérifications: Nous marchons à pied.

Lafarge Canada s’engage à produire ses produits de construction de la manière la plus responsable sur le plan environnemental et social. Les écolabels sont notre façon de mesurer et de communiquer cet engagement. Grâce à des organisations telles que la Global Cement and Concrete Association (GCCA) et l’Organisation internationale de normalisation (ISO), nous avons pu établir des bases de référence et des méthodologies de calcul pour nos produits qui démontrent une empreinte carbone inférieure et des réalisations en économie circulaire. Lafarge Canada a adhéré à ces normes de l’industrie en tant que base de référence qui s’applique à tous les membres de l’industrie du ciment et qui nous permettent d’exceller dans nos initiatives de développement durable, telles que nos engagements SBTi.

Qu’est-ce que la durabilité et pourquoi est-ce important pour Lafarge?

En tant que leader mondial de l’industrie des matériaux de construction, LafargeHolcim a à la fois l’opportunité et la responsabilité de faire une différence positive. Nous voulons être à la pointe de la durabilité et établir de nouvelles normes. Nous voulons transformer le fonctionnement de notre industrie et encourager l’ensemble du secteur de la construction à jouer son rôle dans la résolution des plus grands problèmes de notre planète. Pour accélérer le leadership de LafargeHolcims en matière de développement durable, la directrice du développement durable Magali Anderson a été nommée en 2019 au sein du comité exécutif pour diriger les efforts de développement durable de notre entreprise. En novembre 2020, LafargeHolcim a confirmé son leadership en matière de développement durable dans le secteur en fixant le prix d’une obligation liée au développement durable de 850 millions d’euros et a été la première entreprise mondiale de matériaux de construction à signer l’engagement Business Ambition for 1.5oC aligné sur une trajectoire de zéro net.

Comment les consommateurs peuvent-ils être assurés que les allégations environnementales autodéclarées sont vraies et non éco-blanchies?

Les déclarations EcoLabel sont faites conformément à la norme ISO14021: 2016 Étiquettes et déclarations environnementales – Allégations environnementales auto-déclarées (étiquetage environnemental de type II). Notez que, comme la méthodologie complète d’analyse du cycle de vie (ACV) n’est pas suivie, ces déclarations sont des empreintes carbone partielles conformément à la norme ISO14067: 2018 Gaz à effet de serre – Empreinte carbone des produits – Exigences et lignes directrices pour la quantification.

Ces normes sont un outil essentiel pour les fabricants et les entreprises qui souhaitent communiquer au mieux sur l’impact de leurs produits sur l’environnement. Il fournit une liste d’exigences générales à respecter lors de l’utilisation des normes, définit ensuite certains termes couramment utilisés dans les déclarations environnementales, donne des qualifications pour leur utilisation et décrit une méthodologie générale d’évaluation et de vérification des déclarations environnementales auto-déclarées. En savoir plus sur ISO14021 ici.

Que voulez-vous dire que vous pouvez remplacer le ciment? Le ciment n’est-il pas un élément essentiel du béton?

Oui, le ciment est un ingrédient clé du béton depuis plus de 100 ans. Le ciment subit un changement chimique lorsqu’il est mélangé à de l’eau, liant les agrégats (gravier et sable) ensemble, ce qui donne le béton, le deuxième matériau le plus utilisé au monde après l’eau. En raison de sa nature omniprésente, de sa durabilité et de sa flexibilité, le fait que le monde utilise beaucoup de béton ne change rien et nous continuerons de l’utiliser dans un avenir prévisible. Cependant, grâce à la recherche et au développement, nous pouvons fournir du béton avec les mêmes performances en utilisant un large éventail d’options différentes visant spécifiquement à réduire l’empreinte carbone.

Les réductions de l’empreinte carbone sont obtenues dans le béton grâce à des stratégies telles que l’utilisation du ciment Portland calcaire, des matériaux cimentaires supplémentaires (SCM), l’optimisation des conceptions de mélanges et un adjuvant ciblé utilisé pour fournir les performances requises, qui visent tous à réduire la teneur en ciment du béton. . Des exemples de matériaux cimentaires supplémentaires comprennent le laitier de haut fourneau granulé broyé (GGBFS), un sous-produit de l’industrie du fer et les cendres volantes, un sous-produit de la combustion du charbon dans les centrales électriques. La bonne nouvelle: nous prenons les déchets et les utilisons au lieu de les éliminer.

L’utilisation des déchets contribue également à réduire l’empreinte carbone de nos activités de fabrication de ciment. Des sources de déchets minéraux sont utilisées pour remplacer d’autres matières premières vierges, et des combustibles alternatifs sont utilisés pour remplacer les combustibles traditionnels tels que le charbon. La production de ciment Portland calcaire et de ciment mélangé permet également de réduire considérablement l’empreinte carbone de la fabrication du ciment.

Comment savons-nous que les déclarations sont exactes?

La première étape consiste à établir une base de référence à comparer. Pour les ciments, la valeur de référence est l’émission de CO2 du clinker déclarée par l’AMCC pour le Canada avec une teneur en clinker de 92% dans le ciment. Le clinker est l’ingrédient actif intensif en CO2 du ciment. Pour le béton prêt à l’emploi et d’autres produits en béton, la ligne de base est la résistance du béton équivalente obtenue avec une conception de mélange de ciment uniquement sans optimisation de l’adjuvant.

La deuxième étape consiste à s’assurer que des méthodes de calcul communes sont utilisées pour le produit de référence et le produit comparé. Cela garantit qu’une comparaison pommes à pommes est effectuée et que les différences relatives par rapport à la ligne de base sont ce qui est communiqué sur le label écologique.

Pour le ciment, nous basons nos calculs EcoLabel sur les émissions de Scope 1 pour le processus de fabrication telles que calculées à l’aide des méthodologies de calcul de la Global Cement and Concrete Association. Les calculs sont basés sur une année de production complète, et sont renouvelés et vérifiés en interne chaque année. Ces résultats sont communiqués annuellement à l’AMCC, qui les publie ensuite dans l’initiative GNR. Vous trouverez de plus amples informations sur le GNR ici. Des détails sur les protocoles de calcul peuvent être trouvés ici.

Pour le béton prêt à l’emploi et les autres produits en béton, nous incluons toutes les émissions de Scope 1, 2 et 3 pour la production de béton lorsque les informations sont disponibles. Pour les calculs de contenu recyclé, ceux-ci sont tous basés sur la quantité de matériaux recyclés en pourcentage du total des matériaux extraits et utilisés dans la fabrication du produit.

Qu’en est-il des déclarations environnementales de produits?

Les déclarations environnementales de produit (EPD) mesurent un large éventail d’impacts environnementaux (par exemple, les émissions de gaz à effet de serre, les substances toxiques, la destruction de l’habitat, les impacts sur l’eau, l’appauvrissement de la couche d’ozone, etc.) à chaque étape du cycle de vie d’un produit – depuis l’extraction des matières premières et transformation, à la fabrication, à la distribution et à l’élimination ou au recyclage en fin de vie. Tout comme une étiquette nutritionnelle, ils constituent un moyen standard de communiquer l’impact environnemental des produits disponibles et, en tant que tels, constituent une partie importante de l’analyse du cycle de vie (ACV) des projets de construction.

Les EPD sont un outil important non seulement pour fournir des données et de la transparence sur les matériaux, mais également pour prendre en charge des processus de conception intégrés complexes qui aident à maximiser le rôle que les matériaux comme le béton peuvent jouer dans les considérations de conception avancées, telles que l’analyse ACV du bâtiment entier.

Nous travaillons sur le développement d’EPD spécifiques aux produits dans l’ensemble de nos gammes de produits. Lorsqu’elles sont disponibles, elles fourniront des informations sur l’impact environnemental vérifiées par des tiers pour nos produits spécifiques au site de production.